Dailymotion / Yahoo: comment ternir un peu plus la réputation de la France

Publié le par Frédéric Montagnon

775285254.jpg

Une réputation, une image, c'est très rapide à détruire... aussi.

 

J'allais faire un post très enthousiaste sur les annonces de cette semaine. Il y a vraiment de très bonnes choses pour les industries en France et pour l'entrepreneuriat. Mais je n'ai même pas eu le temps car un autre sujet éclipse deja totalement le premier.

L'affaire Dailymotion / Yahoo est probablement pire pour l'image de la France à l'internationnale que les conséquences de la loi de Finance 2013. De loin, personne ne prends le temps de comprendre les détails complexes de cette histoire. Personne ne comprends comment un ministre peut faire pression sur Orange pour bloquer une signature car l'état en possède un morceau. Tout ça est trop compliqué. De l'extérieur, il reste juste une information: le gouvernement français peut bloquer une acquisition entre deux sociétés privées. Pire, il peut le faire au moment de la signature. Quand on sait le temps que prennent des discussions lorsqu'une acquisition est envisagée, il est bien évident que l'acquéreur ne peut pas se permettre d'étudier une opération s'il sait qu'il peut être bloqué au dernier moment. Yahoo! serait bien légitime à demander un dédommagement tour le temps perdu. Yahoo! aurait certainement été une bonne plateforme pour développer Dailymotion, alors qu'Orange n'a rien fait d'efficace. L'écosystème web français avait beaucoup à apprendre d'une telle intégration chez Yahoo! 

Il est bien clair que la prochaine fois qu'un grand groupe envisagera de faire une acquisition en Europe, il prendra soin d'éviter de se pencher sur un dossier français pour ne pas prendre le risque de perdre du temps. Voilà une nouvelle raison voir même une nécessité, pour les sociétés en croissance, de mettre leur siège hors de France. 

La France est un pays où il fait bon venir passer ses vacances, mais pas pour faire du business. Le Brésil, Londres, Berlin, les États Unis, Hong Kong, Singapour, sont les lieux où il fait bon entreprendre. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le monde en 2013 qui a ces images en tête. C'est  dommage car c'est loin d'être vrai.

Commenter cet article

Opto 21/08/2013 10:36

Difficile pour l'image de la France mais cette action a certainement une raison justifiée de la part de l'État...

Denis 03/07/2013 20:52

il parait qu'à l'étranger on dit surtout que la France c'est le pays des merdes de chiens. .. A méditer.

David 20/05/2013 18:25

L'Etat a raison d'intervenir sur le fond du dossier. Mais la forme est horrible ! Quelle erreur !
Et surtout aucune solution n'a été proposée et c'est d'ailleurs ce qui manque en France et aussi au niveau européen. Il n'y a aucune politique "digitale" de long terme définie. Il n'y a aucune
volonté de faire naître des acteurs européens dans le secteur des nouvelles technologies.
Il existe des acteurs européens qui feraient sens pour un rapprochement et pour permettre à DM de se développer.
L'affaire DM révèle au grand jour que la France (et là que le gouvernement soit de droite ou de gauche) et l'Europe n'ont aucune vision de long terme sur tout ce qui touche le digital et les
nouvelles technologies.
Donc l'Etat ne peut se contenter de bloquer cette acquisition. Il doit aider DM à trouver d'autres alliances au niveau européen, sinon son intervention n'aura servi à rien.

Emmanuel S 03/05/2013 11:33

Pourquoi les seuls qui ne donnent pas leur avis c'est les équipes de DailyMotion => ils sont en plein deal, je ne pense pas que ça soit ni judicieux, ni autorisé/demandé ;)
DM n'aurait jamais dû être racheté par Orange => au contraire, de mon point de vue c'est/était une formidable opportunité de développement. Pas par le cash, mais par ce qu'Orange pouvait/peut
offrir. D'abord du contenu premium monétisable avec son catalogue. Ensuite la puissance de sa distribution, soit sur les partie mobile, soit sur sa box. ORange a pu pousser Deezer sur ces 2 axes en
changeant le business model. Oui, deezer est sur abo, mais au début et surtout avant le partenariat avec Orange, c'était gratuit sur le même modèle que Dailymotion. Orange a poussé à la
redéfinition du modèle d'affaire en 2009 et à mis sa puissance de distribution au service de Deezer.
D'où ma question : pourquoi Orange, qui l'a est complétement proprio et non pas seulement partenaire, ne fait pas la même chose? C'est purement un problème de stratégie: si on veut se développer à
l'externe sur un mode partenariat comme le dit Richard, alors c'est trouver du contenu et des distributeurs. Qu'Orange fasse son boulot d'actionnaire qui veut réellement développer et pas seulement
vendre pour se dégager : s'allier avec des broadcasters de contenu comme Disney, HBO etc ; monétiser ce contenu premium ; s'allier avec ses partenaires mobiles (Tmobile, Verizon etc) pour la
distribution; faire un partenariat avec un Bing ; financer de la production de contenu.

Raphaelle 03/05/2013 11:12

Pourquoi les seuls qui ne donnent pas leur avis c'est les équipes de DailyMotion ? Bref de mémoire les objectifs de DM ont toujours été de s'imposer suffisamment pour gagner la plus grosse
enveloppe possible ... je doute fortement que leurs objectifs étaient de devenir la plus belle startup FR (mister vente-privée s'est fait détrôner pas de chance pour lui) que l'état sauvegarderait
envers et contre tout.
La morale de l'histoire... DM n'aurait jamais dû être racheté par Orange :D