85% des internautes ne cliquent pas sur les pubs!

Publié le par Frédéric Montagnon



Une très récente étude ComScore, "Natural born clickers" révèle que:

- en 3 ans, la proportion des internautes qui cliquent sur les pubs a diminuée de moitié,
- 84% des internautes ne cliquent pas sur les pubs,
- 4% des internautes font 67% des clics.

Conclusions:

- pour se faire connaître sur Internet, une stratégie "au clic" ne suffit pas,
- les bannières et l'ensemble des dispositifs d'affichages et d'opérations spéciales de notoriété ont de beaux jours devant eux, d'autant que la situation se dégrade rapidement!

mise à jour: il s'agit de pubs "visuelles", à priori les liens textes ne sont pas compris dans l'étude. (le communiqué de presse n'est pas très clair sur le sujet...)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Haru 11/11/2009 20:53


Peut être faut-il étudier l'impact des pubs "visuelles" même sans clic, à la manière de la pub d'un magazine : ce n'est pas parce que l'internaute n'est pas "actif" dans la campagne de pub en
cliquant sur celle-ci et en visitant le site officiel que le message ou l'image qu'elle porte ne l'a pas atteint, il saura s'en souvenir et effectuer l'achat plus tard (s'il s'agit d'un produit
culturel) ou d'effectuer l'achat en temps voulu (s'il a vu une pub pour un site commercial mais n'avait pas réalisé d'achat impulsif sur le moment). C'est surement vers quoi on tend avec les
habillages de site, entre autres : un retour moins direct des communications en ligne mais un retour bien existant.


Xu 05/11/2009 15:21


Outch. Et la décroissance du nombre de personnes qui cliquent est assez flippante...

Une question cependant... l'étude parle de "display ads". Cela inclue-t-il les Adwords ou juste les bannières, skyscrapers et autres supports graphiques ?

Pour les Adwords, j'avais pu lire qu'ils représentaient étonnement 25 à 33% des clics sur Google.


Frédéric Montagnon 05/11/2009 15:39


Merci de la précision. Je ne trouve pas le texte très clair sur le cadre de l'étude. Mais tu as probablement raison, les liens txt ne doivent pas être considérés ici.


Céline 05/11/2009 15:19


Je trouve ça assez "normal" car si on regarde bien comment son accueillies les publicités sur le web et l'évolution des formats publicitaires (de + en + intrusifs), on peut comprendre que les
internautes ne cliquent pas sur les publicités.
Un pop up, un interstitiel, 2 pavés, une pub texte et un expand... Les internautes veulent bien accepter la publicité et comprendre que l'auteur du site a besoin de rémunération, mais, pas au point
qu'on les dérangent. Et à force de multiplier les publicités (nombre ou formats dérangeants), ils n'y font plus attention et ne cliquent plus...

La preuve, sur les autres médias, quand une publicité vous dérange : soit vous zappez, soit vous baissez le son, soit vous n'y faites plus attention... Dans les 3 cas, je ne suis pas sûre que
l'annonceur soit gagnant...

J'ose le dire : CQFD


Philippe DUPUIS aka WEBENTERTAINER 05/11/2009 15:18


Effectivement, les taux de clics sont faibles sauf pour ADWORDS qui est très rentable pour développer de la notoriété :
http://www.1ere-position.fr/blog/google-adwords-7-fois-plus-rentable-que-la-television-pour-la-notoriete.

Par ailleurs, pour recruter des membres de communautés de marques puis entrer en conversation avec eux avant d'obtenir leur engagement et leur participation, le brand content couplé au social media
marketing est particulièrement efficace.