La presse m'ennuie, les blogs me font rêver

Publié le par Frédéric Montagnon



Je me rends compte que je ne lis quasiment plus les "médias traditionnels". Je passe mon temps sur des blogs, dont beaucoup sont tenus par des journalistes professionnels... Pourquoi?

Tout simplement parce que les blogs sont plus agréables à lire. Beaucoup plus agréable! Il y a la proximité avec l'auteur, le caractère authentique de l'information et la liberté d'expression, bien sûr. Mais au delà, il y a surtout une énergie!

Ce soir, sur la page d'accueil du monde.fr, les trois verbes qui ressortent le plus sont: "dénoncer", "critiquer" et "accuser". Du subjectif et du négatif. Le programme est désolant:1 article positif pour 11 articles négatifs et 3 articles neutres. Or le périmètre d'un quotidien ne devrait pas se limiter aux catastrophes et aux polémiques.

Nous avons tous besoin de nouvelles excitantes, positives, constructives. C'est ce qu'offre la blogosphère, là ou les quotidiens broient du noir. Nous avions mesurer sur overblog la proportion d'expressions positives et négatives utilisées sur l'ensemble des articles publiés entre juin et octobre 2008: 73% d'expressions positives!

Je pense qu'il y a un vrai problème de politique éditoriale de la part des médias traditionnels. Si l'information est subie, douloureuse et jamais encourageante, on s'en détourne forcement. Cela explique-t-il la crise (encore une!) que traversent les médias? Franchement, je pense que c'est une bonne partie de la réponse. Il y a toujours des succès et des idées géniales qui méritent de faire la une. Et dans une période de crise, on a d'autant plus besoin de trouver un peu de rêve pour avancer!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent Raufaste 04/02/2009 11:24

C'est pas faux (mince moi aussi je suis négatif=

celine (palmito) 04/02/2009 01:57

Il y a de très bonnes réflexions à travers tes derniers articles, et à force de les suivre, je vais commenter :

Là où ta remarque est juste, c'est lorsque tu dénonces la proportion totalement prouvée des niveaux positifs/négatifs/neutres établis dans la presse quotidiennement.

Mais là où tu dis que les blogs sont plus positifs que les médias traditionnels, un journaliste te répondra, avec une profonde croyance de ce qu'il avance, qu'il communique l'actualité selon les évènements et non selon son choix.

Un blogueur peut choisir l'information qu'il diffuse ou de traiter la même information qu'un journaliste sur un ton différent, peut être parce que sans s'en rendre compte, une certaine émotion ou un avis sera tout de même émis dans son article, visé à faire réagir ses visiteurs directement à la lecture du dit article.
Alors que "professionnellement parlant et par éthique, un journaliste n'est là que pour diffuser une information dans ses faits les plus neutres, sans influence aucune.

Bien sûr, nous croyons de moins en moins à cette éthique journaliste, bien que réside encore de nombreux professionnels qui tiennent à ce dictat "de neutralité".

Voilà pourquoi un blog est souvent plus sympathique à lire : parce qu'il y a une influence directe de son auteur à faire réagir ses lecteurs en fin d'article. Un blogueur n'est pas uniquement là pour diffuser une information mais pour la faire valoir et obtenir un échange. C'est d'ailleurs le propre du web communautaire : le partage.

Mais là, je ne t'apprends rien bien évidemment ;)

Je suis d'accord avec toi, et les chiffres nous le prouvent, que les blogs sont de plus en plus lus, au "détriment" des médias classiques. Mais est-ce que parce que tu lis un blog que tu n'iras pas également consulter lemonde ou le nouvel obs ? Non, car cette source journalistique, cette notion de "professionnel" de l'information, rassure et confirme encore chaque information.

Notre monde d'info est encore régit par les médias classiques, tout simplement parce que les blogs sont une trop grande sources de données pour "faire le tri". La plupart des lecteurs ne lisent encore essentiellement ce qu'on leur propose et non ce qu'ils cherchent. La proportion entre des articles lus parce qu'on aime l'auteur/le blog/l'univers/l'écriture d'un blogueur reste encore bien au-dessus de la consultation d'articles par recherche. C'est le pouvoir des blogs.

D'un autre côté, cette remarque pourrait s'appliquer aux médias classiques : pourquoi regarde t'on le JT de TF1 ou lit-on le figaro au lieu de changer chaque jour? Parce que nous avons opté pour une préférence à la source et non pour une information bien précise.

Tout cela, les médias classiques l'ont compris et appliquent de plus en plus, depuis la force du web communautaire, une politique de "choix de l'information". Le but est de créer une addiction à un système de communication. On regarde le JT de France 2 pour l'info et on consulte les blogs pour des infos traitées différemment ou pour avoir un plus grand choix d'actualités qu'un média classique aura préféré ne pas te communiquer cette fois-ci. Cette tendance est vouée à changée, et elle a déjà changé par rapport à il y a 5 ans.

Les visiteurs/lecteurs/spectateurs ne se rendent pas compte de la force qu'ils ont... Car au final, tout est lié au pouvoir de l'audience ;)